Association Valdôtaine Archives Sonores - Associazione Valdostana Archivi Sonori

De maison forte à Maison de la Mémoire de la communauté

L'histoire de la maison forte de Runaz

Label tiré du livret sur le stage d'été de 2002 au Brel de Simona Cerise et Matteo Plateroti

La maison forte ou Maison Noble de Runaz - connue sous le nom de Maison de Mosse - fut construite par les seigneurs d’Avise, sur le bord de l’ancienne route romaine, entre les XIVe et XVe siècle.
La route des Gaules traversait le territoire de Runaz d’est en ouest. Venant de Sérémont, elle passait en dessous des Zechertons, puis à travers le Raffort, rejoignait Runaz en passant au milieu du village actuel d’où elle continuait vers la gorge de Pierre Taillée et, de là, vers le Valdigne et le Petit-Saint-Bernard.

Maison de Mosse, Runaz - Avise (fonds AVAS/M. Chizzo)

Nous pouvons concevoir l’importance de cette maison forte, située à moins de 400 mètres du passage obligé de la gorge de Pierre-Taillée, si facilement défendable en cas de guerre. C’est probablement parce qu’ils possédaient Pierre-Taillée, qui constituait la porte du Valdigne, que les fiers Seigneurs d’Avise se sentaient bien forts et ne voulurent pas adhérer à la puissante Maison de Savoie, comme l’avaient déjà fait les autres feudataires du Val d’Aoste. Ils eurent même le courage de refuser de recevoir le comte Thomas lorsqu’il se présenta devant leur château vers la fin du XIIe siècle, comme nous le précise l’historien Jean-Baptiste de Tillier.

Maison de Mosse, côté est (fonds AVAS/C.A.Rossi)

Vers la fin du XVe siècle la seigneurie d’Avise fut divisée entre quatre frères. Ainsi, Jean l’Ancien devint seigneur de Valgrisenche, Boniface seigneur de l’Adret d’Avise, Rolet seigneur de Leverogne et Planaval, et Jean le Jeune seigneur de Runaz. Ce fut probablement le seigneur Jean le Jeune qui agrandit et transforma la maison forte de Runaz en immeuble d’habitation. En effet, les belles fenêtres, que nous pouvons encore admirer de nos jours, datent du XVIe siècle.

Le dessin d'une des fenêtres de la Maison (tiré du livre de R. Berton)

Ces fenêtres, illustrées par Robert Berton dans le livre À l’Écart des Grands Chemins sont en style gothique tardif. Leur encadrement en accolade est sculpté en pierre de Villeneuve. Elles sont divisées en quatre parties par une croix en pierre. Des petits clochetons sont sculptés sur le bas de la croix et de l’encadrement. Remarquable aussi le portail principal et une cheminée à clochetons également illustrée par Robert Berton dans le livre Les Cheminées du Val d’Aoste.

La récupération de l'immeuble

La Maison de Mosse en 1978 (fonds AVAS)

En 1978, l’Administration régionale acheta la Maison de Mosse aux familles qui en étaient devenues propriétaires (Milliéry, Lyabel, Martinod et Vallet) et la destina a siège de l'Association Valdôtaine Archives Sonores et de la bibliothèque communale d’Avise.
Par la suite, l'aménagement d'un accès convenable, l'ameublement (réalisé en marbre de Runaz) et la règlementation des détails administratifs demandèrent encore plusieurs années de pourparlers et de travail. Enfin, la maison fut confiée à l'AVAS et à la Commune d'Avise en 1995 et, au mois de juin, elle fut inaugurée à l'occasion du vernissage de l'exposition "Sculpteurs du bois et de la pierre en Vallée d'Aoste".

L'inauguration de la Maison au mois de juin 1995 (fonds AVAS/R. Vautherin) Depuis, grâce au soutien de l'Assessorat de l'Éducation et de la Culture de la Région autonome Vallée d'Aoste, elle a accueilli, en 20 ans, dix-sept expositions ayant trait à la tradition, au paysage, à la vie rurale et au savoir-faire des gens (13 organisées par l'AVAS, ainsi que 4 aménagées directement par le BREL) avec une attention particulière aux animations pour les écoles.


L'intérieur de la maison

Une série de cassettes rangées dans la phonothèque (fonds AVAS)

Les pièces du rez-de-chaussée de la maison ont été destinées à accueillir des expositions, alors que la partie supérieure et la mansarde abritent les bureaux et les magasins de stockage du matériel. Toujours au rez-de-chaussée, côté ouest, il y a une belle salle polyvalente équipée pour les projections, alors qu'au premier étage demeurent une salle réunion, ainsi que le coeur de la maison, la phonothèque, ce qui a véritablement transformée l'ancienne maison forte de Runaz en Maison de de la Mémoire de la communauté valdôtaine.
Au premier étage est également installée la Bibliothèque communale de la Commune d'Avise.

La légende du crâne

Page tirée de la brochure des aventures de Pira pour Patrimoines en chemin, Ass. Éd. et Cult. Alcotra 2007-2013

Une légende très connue par les habitants de Runaz, raconte que dans cette maison on conservait autrefois un crâne humain dans une boîte en bois. Chaque année, la veille du jour des morts, les propriétaires de la maison transportaient ce crâne au cimetière d’Avise. Mais, à chaque fois, pendant la nuit, le crâne regagnait sa demeure habituelle et à l’aube on le retrouvait bien niché dans sa boîte.

Page tirée de la brochure des aventures de Pira pour Patrimoines en chemin, Ass. Éd. et Cult. Alcotra 2007-2013 Lorsque, en 1691, les troupes françaises envahirent la Vallée d’Aoste, le village de Runaz fut complètement incendié et la seule maison qui fut épargnée par le feu fut la Maison de Mosse. De ce fait, on crut que le crâne avait le pouvoir de protéger la maison de l’incendie. À partir de ce jour on cessa de le porter au cimetière d’Avise et on le garda soigneusement dans sa boîte en bois. Il parait qu'il est encore conservé de nos jours... dans une maison de Runaz.

Audio

» in archivio : 5.000 heures de sonore

Vidéo

» in archivio : Plusieurs films

Photos

» in archivio : 18.500 images

Editions

» in archivio : Plus de 60 ouvrages

Expositions

» in archivio : 26 expos thématiques

c/o Maison de Mosse - Hameau de Runaz - 11010 Avise (Aoste) - Italie
courriel : info@avasvalleedaoste.it
CF 91002100070 - PI 01126560075